Accueil > Zumbayllu... mes lectures > Amérique latine d’hier et d’aujourd’hui > Cañon James - Dans la ville des veuves intrépides (2008)

Cañon James - Dans la ville des veuves intrépides (2008)

mercredi 4 juillet 2012, par Kulli-zumbayllu

Un sujet grave derrière un ton humoristique

Le village de Mariquita, village de Colombie éloigné des villes n’est peuplé que de femmes, d’enfants et d’un prêtre depuis que la guérilla a réquisitionné ou tué les hommes.

Au cours d’un récit ponctué de flash-back, nous suivons l’histoire de ces veuves avec leurs tentatives de reconstruire la vie villageoise : une maire qui liste des objectifs inatteignables, une nouvelle institutrice qui refuse d’enseigner l’histoire du pays, le souci de renouvellement des générations avec le prêtre qui se "sacrifie" pour aider à la reproduction...

Certains passages sont violents, d’autres sexuels, romantiques, utopiques, presque fantastiques.

C’est très efficace : l’histoire de la Colombie des années 1990 vue par la (sur)vie des femmes. J’aime !

Référence :

Dans la ville des veuves intrépides [Texte imprimé] / James Cañón ; traduit de l’anglais (États-Unis) par Robert Davreu. - Paris : Librairie générale française, impr. 2010 (45-Malesherbes : Maury impr.). - 1 vol. (476 p.) : couv. ill. en coul. ; 18 cm. - (Le livre de poche ; 31703).

. - Trad. de : Tales from the town of widows
ISBN 978-2-253-12663-8 (br.) : 7,50 EUR. - EAN 9782253126638

Répondre à cet article

Accueil > Zumbayllu... mes lectures > Amérique latine d’hier et d’aujourd’hui > Cañon James - Dans la ville des veuves intrépides (2008)

mercredi 4 juillet 2012

Cañon James - Dans la ville des veuves intrépides (2008)

Un sujet grave derrière un ton humoristique

Le village de Mariquita, village de Colombie éloigné des villes n’est peuplé que de femmes, d’enfants et d’un prêtre depuis que la guérilla a réquisitionné ou tué les hommes.

Au cours d’un récit ponctué de flash-back, nous suivons l’histoire de ces veuves avec leurs tentatives de reconstruire la vie villageoise : une maire qui liste des objectifs inatteignables, une nouvelle institutrice qui refuse d’enseigner l’histoire du pays, le souci de renouvellement des générations avec le prêtre qui se "sacrifie" pour aider à la reproduction...

Certains passages sont violents, d’autres sexuels, romantiques, utopiques, presque fantastiques.

C’est très efficace : l’histoire de la Colombie des années 1990 vue par la (sur)vie des femmes. J’aime !

Référence :

Dans la ville des veuves intrépides [Texte imprimé] / James Cañón ; traduit de l’anglais (États-Unis) par Robert Davreu. - Paris : Librairie générale française, impr. 2010 (45-Malesherbes : Maury impr.). - 1 vol. (476 p.) : couv. ill. en coul. ; 18 cm. - (Le livre de poche ; 31703).

. - Trad. de : Tales from the town of widows
ISBN 978-2-253-12663-8 (br.) : 7,50 EUR. - EAN 9782253126638

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.