Accueil > Zumbayllu... mes lectures > Amérique latine d’hier et d’aujourd’hui > Roncagliolo Santiago - Avril Rouge

Roncagliolo Santiago - Avril Rouge

mardi 29 octobre 2013, par Kulli-zumbayllu

En 2000, Felix Chacaltana Saldivar est substitut du procureur dans la région d’Ayacucho. Il travaillait jusqu’alors à Lima mais a demandé sa mutation lorsqu’il s’est séparé de sa femme. Ayacucho est le village de son enfance, il vit dans une maison avec "sa mère" morte, il a reproduit la chambre de sa mère et lui parle, lui rend visite.

Un jour, suite au bal du village, un corps est retrouvé. Ce corps est complètement brûlé et très rapidement, Chacaltana pense à la possibilité d’un retour du Sentier Lumineux. Ayacucho est en effet une zone où le Sentier Lumineux avait gravement sévi quelques années auparavant.

Cet assassinat perturbe le substitut du procureur, il fait de nombreux cauchemars. Il avance difficilement dans son enquête puisque sa hiérarchie lui met des bâtons dans les roues, souhaite qu’il classe l’affaire sans enquêter sur ce terrain sensible. Chacaltana se sent peu reconnu par ses supérieurs, il comprend difficilement, alors qu’il est quelqu’un de très professionnel, pourquoi on lui demande de ne pas l’être.

"Je ne veux rien savoir de vos indices. Je ne veux rien savoir qui ait quoi que ce soit à voir avec cette affaire. Les élections approchent. Personne ne veut entendre parler de terroristes à Ayacucho ;" (un supérieur s’adressant à Chacaltana. p. 71)

Le substitut du procureur va toutefois chercher à comprendre, avancer dans ses recherches d’indices et par-là, il va s’étonner lui-même de ses initiatives tout en se prenant d’affection pour une jeune serveuse, Edith.

Au fil de l’enquête, le Sentier Lumineux devient la piste à suivre sauf que Felix Chacaltana s’aperçoit que chaque nouvelle victime est justement une personne qu’il a rencontré peu avant... Cette enquête et les relations avec la police et l’armée vont de façon croissante le rendre anxieux et l’amener dans un état s’approchant de la folie.

Un polar dans ma bibliothèque !

Je ne lis jamais de polar... et bien je suis contente d’avoir découvert celui-ci. Roncagliolo nous permet, grâce à ce polar, d’aborder tout un univers péruvien d’il y a 10 ans : il nous décrit le contexte socio-politique péruvien des années 2000, la présence de la religion dans le quotidien au Pérou, le fossé entre la capitale Lima et ce qui peut se dérouler dans les campagnes tout en revenant de façon subtile sur la terreur que le Sentier Lumineux a pu instaurer dans la région d’Ayacucho. Franchement intéressant. Le personnage Chacaltana, est un fonctionnaire qui souhaite seulement faire son travail de façon professionnelle, ce qui le rend attachant quand on se rend compte des difficultés qu’il rencontre pour simplement suivre les procédures. La situation va modifier son comportement, il va devenir déroutant au fil du déroulement de l’enquête.

Référence

Avril rouge [Texte imprimé] : roman / Santiago Roncagliolo ; traduit de l’espagnol (Pérou) par Gabriel Iaculli. - [Paris] : Points, DL 2009 (72-La Flèche : Impr. Brodard et Taupin). - 1 vol. (312 p.) : couv. ill. en coul. ; 18 cm. - (Points : policier ; P2142).

. - Trad. de : Abril rojo
ISBN 978-2-7578-1308-9 (br.) : 7 EUR. - EAN 9782757813089

Répondre à cet article

Accueil > Zumbayllu... mes lectures > Amérique latine d’hier et d’aujourd’hui > Roncagliolo Santiago - Avril Rouge

mardi 29 octobre 2013

Roncagliolo Santiago - Avril Rouge

En 2000, Felix Chacaltana Saldivar est substitut du procureur dans la région d’Ayacucho. Il travaillait jusqu’alors à Lima mais a demandé sa mutation lorsqu’il s’est séparé de sa femme. Ayacucho est le village de son enfance, il vit dans une maison avec "sa mère" morte, il a reproduit la chambre de sa mère et lui parle, lui rend visite.

Un jour, suite au bal du village, un corps est retrouvé. Ce corps est complètement brûlé et très rapidement, Chacaltana pense à la possibilité d’un retour du Sentier Lumineux. Ayacucho est en effet une zone où le Sentier Lumineux avait gravement sévi quelques années auparavant.

Cet assassinat perturbe le substitut du procureur, il fait de nombreux cauchemars. Il avance difficilement dans son enquête puisque sa hiérarchie lui met des bâtons dans les roues, souhaite qu’il classe l’affaire sans enquêter sur ce terrain sensible. Chacaltana se sent peu reconnu par ses supérieurs, il comprend difficilement, alors qu’il est quelqu’un de très professionnel, pourquoi on lui demande de ne pas l’être.

"Je ne veux rien savoir de vos indices. Je ne veux rien savoir qui ait quoi que ce soit à voir avec cette affaire. Les élections approchent. Personne ne veut entendre parler de terroristes à Ayacucho ;" (un supérieur s’adressant à Chacaltana. p. 71)

Le substitut du procureur va toutefois chercher à comprendre, avancer dans ses recherches d’indices et par-là, il va s’étonner lui-même de ses initiatives tout en se prenant d’affection pour une jeune serveuse, Edith.

Au fil de l’enquête, le Sentier Lumineux devient la piste à suivre sauf que Felix Chacaltana s’aperçoit que chaque nouvelle victime est justement une personne qu’il a rencontré peu avant... Cette enquête et les relations avec la police et l’armée vont de façon croissante le rendre anxieux et l’amener dans un état s’approchant de la folie.

Un polar dans ma bibliothèque !

Je ne lis jamais de polar... et bien je suis contente d’avoir découvert celui-ci. Roncagliolo nous permet, grâce à ce polar, d’aborder tout un univers péruvien d’il y a 10 ans : il nous décrit le contexte socio-politique péruvien des années 2000, la présence de la religion dans le quotidien au Pérou, le fossé entre la capitale Lima et ce qui peut se dérouler dans les campagnes tout en revenant de façon subtile sur la terreur que le Sentier Lumineux a pu instaurer dans la région d’Ayacucho. Franchement intéressant. Le personnage Chacaltana, est un fonctionnaire qui souhaite seulement faire son travail de façon professionnelle, ce qui le rend attachant quand on se rend compte des difficultés qu’il rencontre pour simplement suivre les procédures. La situation va modifier son comportement, il va devenir déroutant au fil du déroulement de l’enquête.

Référence

Avril rouge [Texte imprimé] : roman / Santiago Roncagliolo ; traduit de l’espagnol (Pérou) par Gabriel Iaculli. - [Paris] : Points, DL 2009 (72-La Flèche : Impr. Brodard et Taupin). - 1 vol. (312 p.) : couv. ill. en coul. ; 18 cm. - (Points : policier ; P2142).

. - Trad. de : Abril rojo
ISBN 978-2-7578-1308-9 (br.) : 7 EUR. - EAN 9782757813089

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Mots-clés

Mots-clés