Accueil > Zumbayllu... mes lectures > Littérature asiatique > Kalindi Rekha - La force de dire non

Kalindi Rekha - La force de dire non

lundi 1er avril 2013, par Kulli-zumbayllu

Une enfant qui se bat contre les mariages forcés

L’histoire d’une enfant en Inde qui a la chance de participer à un programme d’éducation pour les familles pauvres et va donc à l’école au lieu de travailler. A l’école, les discours qu’elle a pu entendre lui permettent de connaître ses droits et de s’opposer à ses parents qui veulent la marier à l’âge de 11 ans afin d’avoir une bouche de moins à nourrir. Sa détermination va faire d’elle une représentante des droits de l’enfant, elle a raconté son histoire devant de nombreuses assistances en Inde et a été ainsi reconnue au niveau national.

La mère au père

Ta fille est obstinée et ne comprend pas la chance qu’elle a d’avoir autant de propositions. Elle ne pense qu’à elle et à sa fichue école. Comme si la nourriture poussait dans la cour ! p. 73

Rekha qui expose son histoire

Suis-je contre le mariage ? Non ! Mais il est trop tôt pour que j’épouse qui que ce soit ! J’ai assisté aux douleurs de ma sœur qui ne savait même pas qu’elle était enceinte quelques mois à peine après le mariage arrangé. Je l’ai vue donner naissance à quatre enfants. Tous dans la douleur, aucun n’a survécu. Je n’ai pas envie de vivre tout cela ! (p. 100)

Référence

La force de dire non [Texte imprimé] / Rekha Kalindi ; avec la collaboration de Mouhssine Ennaïmi. - Neuilly-sur-Seine : M. Lafon, DL 2012 (72-La Flèche : Impr. CPI Brodard & Taupin). - 1 vol. (184 p.) : couv. ill. en coul. ; 23 cm.

La couv. porte en plus : "à 11 ans, j’ai préféré me laisser mourir de faim plutôt que de me marier."
ISBN 978-2-7499-1567-8 (br.) : 17,20 EUR. - EAN 9782749915678

Répondre à cet article

Accueil > Zumbayllu... mes lectures > Littérature asiatique > Kalindi Rekha - La force de dire non

lundi 1er avril 2013

Kalindi Rekha - La force de dire non

Une enfant qui se bat contre les mariages forcés

L’histoire d’une enfant en Inde qui a la chance de participer à un programme d’éducation pour les familles pauvres et va donc à l’école au lieu de travailler. A l’école, les discours qu’elle a pu entendre lui permettent de connaître ses droits et de s’opposer à ses parents qui veulent la marier à l’âge de 11 ans afin d’avoir une bouche de moins à nourrir. Sa détermination va faire d’elle une représentante des droits de l’enfant, elle a raconté son histoire devant de nombreuses assistances en Inde et a été ainsi reconnue au niveau national.

La mère au père

Ta fille est obstinée et ne comprend pas la chance qu’elle a d’avoir autant de propositions. Elle ne pense qu’à elle et à sa fichue école. Comme si la nourriture poussait dans la cour ! p. 73

Rekha qui expose son histoire

Suis-je contre le mariage ? Non ! Mais il est trop tôt pour que j’épouse qui que ce soit ! J’ai assisté aux douleurs de ma sœur qui ne savait même pas qu’elle était enceinte quelques mois à peine après le mariage arrangé. Je l’ai vue donner naissance à quatre enfants. Tous dans la douleur, aucun n’a survécu. Je n’ai pas envie de vivre tout cela ! (p. 100)

Référence

La force de dire non [Texte imprimé] / Rekha Kalindi ; avec la collaboration de Mouhssine Ennaïmi. - Neuilly-sur-Seine : M. Lafon, DL 2012 (72-La Flèche : Impr. CPI Brodard & Taupin). - 1 vol. (184 p.) : couv. ill. en coul. ; 23 cm.

La couv. porte en plus : "à 11 ans, j’ai préféré me laisser mourir de faim plutôt que de me marier."
ISBN 978-2-7499-1567-8 (br.) : 17,20 EUR. - EAN 9782749915678

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.