Accueil > Kulli... Dans ma cuisine > Infos et conseils culinaires > Ail des ours

mardi 22 avril 2014

Ail des ours

Qu’est-ce que l’ail des ours ?

L’ail des ours (Allium ursinum) aussi appelé ail sauvage est une plante sauvage donc, qui pousse dans les sous-bois au début du printemps.

Cet ail des ours a les mêmes propriétés que l’ail cultivé.

JPEG - 122.6 ko

Comment reconnaître l’ail des ours ?

L’ail des ours possède des fleurs blanches de 20 à 50 cm de hauteur. Avant sa floraison, les feuilles de l’ail des ours peuvent se confondre avec celles du muguet et du colchique d’automne. Or, attention !! Muguet et colchique sont toxiques. Une fois la floraison entamée, il n’y a plus vraiment de confusion puisque leurs fleurs se distinguent facilement :

  • Les fleurs de l’ail des ours sont blanches composées de 6 pétales regroupées en ombrelles
    JPEG - 41.7 ko
  • Les fleurs de la colchique sont roses et possèdent 3 pétales
    JPEG - 28 ko
  • Les fleurs du muguet, plus connues, sont blanches en forme de clochettes
    JPEG - 18.6 ko

Conseil : La technique imparable pour le reconnaître : arracher à la base une feuille et sentir : l’odeur d’ail se révèle si c’est bien de l’ail de l’ours.

JPEG - 72.4 ko
Les fleurs
JPEG - 81.3 ko
Les feuilles
JPEG - 80.1 ko
les bulbes

Où et quand pousse l’ail des ours ?

Dès la fin de l’hiver, l’ail des ours, cet ail sauvage, pousse en grande quantité sur des surfaces entières (on dirait un champ d’ail des ours !) dans des lieux ombragés et humides, notamment près des cours d’eau en forêts. Pour voir des photos d’ail des ours en forêt : ici.

On peut le cueillir entre avril et juin. Les feuilles pointent vers février-mars, ses boutons floraux en avril et les fleurs blanches à 6 pétales entre avril et juin. Tout se consomme dans l’ail des ours, inutile donc d’arracher le bulbe, lequel en restant dans le sol servira pour les futures pousses.

Conservation

- Des glaçons d’ail sauvage huilé : Mixer l’ensemble de l’ail sauvage (feuilles, boutons floraux, fleurs, tiges) avec de l’huile d’olive dosée de façon à ce que l’ail soit imbibé). Congeler en petite quantité par exemple dans un bas à glaçon afin de décongeler dès que vous en aurez besoin pour une recette.

- Des feuilles hachées : avec un ciseau à herbes ou un hachoir, ciseler ou hacher les feuilles puis les déposer dans un sachet plastique spécial congélation ou dans un récipient avant de les mettre au congélateur. Vous pourrez ainsi vous en servir pour saupoudrer sur vos recettes.

- Des tiges ciselées : facile à faire, ciseler les tiges, les conserver dans un sachet plastique et les congeler. A utiliser dans les recettes un peu comme la ciboulette comme sur la photo ci-dessous.

JPEG - 83.8 ko
Découpe des tiges pour congélation

Quelques recettes à base d’ail des ours

- Du beurre à l’ail des ours, idéal pour les apéritifs ou pour aromatiser un plat
- Du pesto à l’ail des ours

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.